Vous êtes ici

Notre environnement : Générateur anti-grêle et nanoparticule d'iodure d'argent

S'abonner à Syndiquer

42 générateurs "anti-grêle" sont déployés dans l'Yonne, afin de protéger notre vignoble Icaunais.
la carte
Les plus proches de CHARBUY sont ceux d'APPOIGNY, JOIGNY, VOLGRE, POILLY SUR THOLON et VILLEFARGEAU.

Enfin, ils ne sont pas "anti" grêle. En injectant des nanoparticules d'iodure d'argent dans les nuages, l'objectif est d'augmenter le nombre de grêlons au dépend de leur taille et de leur effet dévastateur.
Ils seront mis en service dès que le risque de grêle dépassera 40%, 4h avant l'orage, pour une efficacité de 50% (enfin c'est ce qui est vendu, une chance sur 2, c'est facile comme chiffre).

Intéressons nous à ce produit que l'ANELFA (Association Nationale d'Etude et de Lutte contre les Fléaux Atmosphériques) juge inoffensif.

Les générateurs de vortex se composent d'une bouteille d'air comprimé qui met sous pression une solution contenant de l'acétone et de l'iodure d'argent qui est ensuite vaporisée dans l'atmosphère via un bruleur.
La flamme permet alors au mélange gazeux contenant des particules d'iodures d'argent de s'élever rapidement dans les airs. Une quantité massive de particules (2 x 1011 chaque seconde) peut être délivrée (8.8 g chaque heure par appareil).

La fiche toxicologique montre qu'il n'y a pas beaucoup d'étude sur le sujet, mais l'iodure d'argent s'accumule dans le foie facilement, s'inhale facilement (puis migre facilement dans le corps), et est toxique pour la vie aquatique. Je cite : "La pulvérisation d'aérosols d’Iodure d'argent peut entraîner une contamination des sols et des milieux aquatiques, dont on ignore actuellement l'impact sûr l'environnement."

Les nanoparticules aéroportées poserait donc un problème de santé du fait de leur capacité à pénétrer profondément dans les voies respiratoires, puis à migrer dans l'organisme, (Université Virgina Tech, États-Unis, 2012 dans le Journal of the Air and Waste Management Association).

Certaines plantes, comme les mousses et lichens peuvent les stocker. Interrogez vous quel animal de plein mange du lichen, et que vous manger ensuite pour voir comment cela peut s'accumuler dans votre organisme.

A l'heure ou il est prévu de supprimer les nanoparticules de dioxyde de titane de nos assiettes (agent blanchissant), voire des cosmétiques etc... on peut vraiment s'interroger sur l'utilité de nous rajouter une pollution probable et très volatile tous les 10 km dans le secteur. D'autant que le vignoble s'en est bien sorti jusque la.

Encore une fois, le principe de précaution devrait primer.

Damien